News

Rose Bosch : pourquoi le projet Raspoutine est repoussé

Durant la promotion d'”Avis de mistral”, son nouveau long métrage, la réalisatrice Rose Bosch s’est exprimé pour AlloCiné sur le devenir de son projet “Raspoutine”, qui la verra à nouveau tourner avec Jean Reno.

© AlloCiné

Durant la promotion d’Avis de mistral, son nouveau long métrage aujourd’hui en salles, la réalisatrice Rose Bosch s’est exprimé pour AlloCiné sur le devenir de son projet Raspoutine, qui la verra à nouveau tourner avec Jean Reno.

“Je pense que les événements politiques influent sur les tournages”, explique d’abord Rose Bosch. “On sait très bien que, parfois, on est obligés de changer de pays… Mais moi, je n’imagine pas tourner quelque chose de russe, de la russie tsariste, sans les décors de l’époque. (…) C’était le plus grand empire européen. Donc, on ne peut pas trouver des décors comme ça ailleurs, ce n’est pas possible.”

Le projet est donc en stand-by, mais pas abandonné. “Il a été décalé dans le temps pour tout un tas de raison logistiques et aussi climatiques. Par exemple, je ne peux pas imaginer faire le film sans neige. Parce que la Russie tsariste en été, bon… Quand même, Saint-Pétersbourg, l’hiver, c’est beaucoup mieux. Donc, je voulais abolsument tourner en février. Ca suppose que tout le monde, les comédiens, le budget, tout doit être prêt en même temps trois mois avant, car c’est trois mois de préparation. C’est ce qui est le plus difficile. C’est comme pour 1492 : Christophe Colomb (le film de Ridley Scott dont Rose Bosch était scénariste, ndlr), quand on était sûrs qu’il fallait le sortir avant le 12 octobre. Ca met une pression terrible.”

Propos recueillis par Yoann Sardet

Jean Réno : connaissez-vous son vrai nom ?


La bande-annonce d'”Avis de mistral”, réalisé par Rose Bosch :


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *